Qu’est-ce qu’un hypnothérapeute ?

Quelle est la différence entre un hypnothérapeute et un hypnotiseur ? Et quelles sont les différences entre une séance de thérapie en hypnose et une séance de psychothérapie ?

Définitions

Médecin psychiatre

La psychiatrie est une spécialisation médicale qui est orientée vers le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies mentales. Le précurseur de la psychiatrie est Philippe Pinel (1745-1826) à qui l’on doit la première classification des maladies mentales. Au 19ème siècle, le docteur Pinel aborde les patients aliénés sous une perspective différente. Pour lui, ils peuvent être compris et soignés. Ainsi, il préconise un traitement moral qui posera les bases de la psychothérapie. Un psychiatre est un médecin spécialisé dans la santé mentale. Il est le seul spécialiste des maladies mentales qui peut poser un diagnostic basé sur une évaluation complète d’un patient à l’aide de différents examens (physique, mentale, analyse de laboratoire, imagerie médicale, entretien clinique…). En tant que médecin, il peut réaliser des ordonnances médicales. Il peut aussi prescrire des médicaments dont les psychotropes.

Les professionnels de l’accompagnement thérapeutique travaillent souvent en réseau. L’avantage est de mobiliser différentes compétences au service d’un même patient. Ainsi, un psychologue ou un psychothérapeute peuvent orienter un patient vers un psychiatre pour favoriser une prise en charge médicale qui permettra d’avancer plus facilement et rapidement en psychothérapie. Ainsi, un patient souffrant de dépression pourra bénéficier d’un traitement médical pour alléger sa souffrance psychique pour lui permettre d’avancer dans le processus d’introspection en thérapie.

Psychologue

Un psychologue est titulaire d’un diplôme de master 2 spécialisé en psychologie sociale, psychologie du travail ou psychologie clinique. Le titre de psychologue est protégé par la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985. Il s’agit d’une profession réglementée. Le psychologue clinicien est spécialisé dans la clinique. Aussi, il reçoit des patients en libéral ou en institution. Sa formation universitaire lui permet de comprendre le comportement humain. Il peut ainsi envisager les meilleurs moyens d’aider les patients à résoudre leurs difficultés psychologiques. Il est autorisé à réaliser un diagnostic sur les structure psychiques et la santé mentale. Le psychologue n’a pas réalisé d’études de médecine. Il ne peut pas réaliser de diagnostics médicaux.

Psychothérapeute

Il existe souvent des confusions entre le psychologue, le psychothérapeute et le thérapeute.

Un thérapeute est un praticien qui propose un accompagnement pour apaiser des souffrances qui peuvent s’exprimer un plan physique, émotionnel, mentales ou psychiques. Ce terme générique peut ainsi désigner à la fois les psychologues, les psychothérapeutes, les psychanalystes, les psycho-praticiens, mais aussi, des acupuncteurs, hypnotérapeutes, ostéopathes, des kinésithérapeutes, mais aussi d’autres professionnels de la relation d’aide.

L’article 52 de la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 réglemente l’usage du titre de psychothérapeute et impose l’inscription des professionnels au registre national des psychothérapeute. L’usage du titre est réservé aux professionnels ayant suivi une formation en Master 2 de psychologie ou psychanalyse, ainsi qu’une formation complémentaire en psychopathologie (400 heures) suivie d’un stage (5 mois).

Le psychothérapeute est inscrit à l’ARS (Agence Régionale de Santé) qui délivre un numéro ADELI.

Les psychologues ne pratiquent pas forcément la psychothérapie. En effet, selon son orientation (clinique, travail ou sociale), le psychologue peut travailler en tant que chercheur, enseignant ou encore consultant. Le psychologue qui exerce la psychothérapie est souvent le psychologue clinicien qui possède une spécialisation en psychothérapie. On peut parler de psychologue-psychothérapeute.

Hypnotiseur

Un hypnotiseur est un praticien de l’hypnose classique. Il s’agit de l’hypnose la plus ancienne. Elle est aussi appelée hypnose traditionnelle. Il s’agit d’une hypnose autoritaire et directive où l’hypnotiseur réalise des suggestions directes. Ce vocable se réfère principalement au monde de l’hypnose de spectacle.

Hypnothérapeute

Un hypnothérapeute est un thérapeute qui est spécialisé dans l’accompagnement hypnotique. À ce titre, il pratique l’hypnothérapie. Il reçoit des clients dans une approche de thérapie brève où il élabore des stratégies avec des prescriptions de tâches pour faciliter l’atteinte des objectifs du client. Il utilise l’hypnose pour mobiliser des ressources inconscientes et favoriser le changement. Un hypnothérapeute a réalisé des études en hypnose. La formation servant de socle à sa pratique est l’hypnose Ericksonienne et la thérapie brève. Il a pu alors compléter sa formation initiale par une spécialisation en hypnose conversationnelle ou en hypnose classique.

quelques questions récurrentes

Que peut soigner l’hypnose ?

L’hypnose est très efficace pour l’arrêt du tabac, mais aussi pour l’élimination de l’excès de poids, pour la gestion du stress, la dépression, l’anxiété, le sommeil, les phobies, les angoisses, les peurs, les addictions et les troubles alimentaires.

Voyons les thématiques centrales pour les applications de l’hypnose.

L’hypnose pour perdre du poids

Dans le cadre de l’hypnothérapie, les techniques et les suggestions hypnotiques permettre de transformer les habitudes alimentaires. Elle permet de maigrir mais aussi d’améliorer l’image et l’estime de soi.

L’hypnose pour soigner le stress

L’hypnothérapie permet d’identifier les causes génératrices de stress afin de modifier les perceptions des évènements stimulateurs de stress. Alors, le client souffrant de stress négatif, peut envisager de nouvelles manières de penser, d’interagir et d’agir afin de mieux vivre, en apprenant notamment à lâcher prise.

L’hypnose pour arrêter de fumer

Les séances d’hypnose se révèlent très efficaces pour traiter les dépendances, et notamment l’addiction au tabac. L’hypnothérapeute identifie avec le patient les causes de l’addiction afin de mobiliser les ressources de l’inconscient pour développer de nouvelles manières de penser, apaiser le stress, améliorer l’estime et la confiance en soi, et de nouveaux comportements pour vivre plus heureux et libéré du tabac.

L’hypnose pour faciliter la grossesse et l’accouchement

Pendant une grossesse, l’hypnose permet souvent de réduire les appréhensions liés à l’accouchement. Avec l’auto-hypnose, il est aussi possible de mieux gérer des douleurs. Elle permet aussi de mieux accepter les évolutions corporelles, apaiser des angoisses et renforcer la confiance en tant que maman.

Pourquoi voir un hypnothérapeute ?

Bien souvent, les patients consultent un hypnothérapeute pour accélérer un processus de développement personnel, résoudre une problématique à forte charge émotionnelle, traiter des insomnies, sortir d’un état dépressif, donner du sens, se libérer de schémas relationnels répétitifs, renforcer la confiance et l’estime de soi, entamer un processus de deuil, apaiser une relation amoureuse, gérer le stress et les émotions, se libérer de troubles et de compulsions alimentaires ou encore d’addictions…

Comment se déroule une séance d’hypnose ?

La première séance d’hypnothérapie est l’anamnèse. Durant cette séance, l’hypnothérapeute questionne le patient sur son histoire et ses difficultés. Il tente de comprendre la source des problèmes évoqués par le patient. Il aide le patient à formuler ses objectifs. Puis, après avoir expliqué le cadre de l’accompagnement thérapeutique, présenté ce qu’est l’hypnose, posé des sécurités (appelés fusibles) ; alors, il peut débuter l’accompagnement hypnotique.

Lors d’une séance d’hypnose, l’hypnothérapeute focalise l’attention du patient dans le but de débuter l’induction hypnotique. L’induction hypnotique permet de provoquer l’état modifié de conscience. Puis, l’hypnothérapeute approfondit l’état de transe hypnotique. Il provoque la dissociation pour communiquer avec l’inconscient. Alors, il réalise le coeur de la séance de travail avec différentes techniques, types de suggestions et phénomènes hypnotiques. Après avoir terminé la phase de travail, il réassocie le patient et réalise la remontée vers l’état de veille. Il procède aux vérification. En fin de séance, il propose souvent des prescriptions de tâches stratégiques qui ont pour vocation de favoriser le changement et consolider les apprentissages entre les séances.

En fin d’accompagnement en hypnothérapie, il propose un bilan pour faire le point sur les prises de conscience, les apprentissages et les résultats vis-à-vis des objectifs fixés. L’enjeu de ce bilan est aussi de renforcer l’autonomie du patient.

Si vous hésitez encore à consulter un hypnothérapeute et que vous souhaitez en savoir plus sur l’hypnothérapie, nous vous recommandons la lecture du livre « dialogue avec l’inconscient ». Sous un aspect ludique, vous verrez que débuter un processus thérapeutique peut être impactant et aussi amusant. Belle découverte !

Combien coûte une séance d’hypnose ?

Une séance d’hypnose est facturée entre 50 euros TTC et 150 euros TTC selon l’expérience, la réputation et la zone géographique du praticien en hypnose. À l’IICH, nos hypnothérapeutes sont expérimentés. Cependant, nous souhaitons rester accessibles pour la plupart des patients. Ainsi, nous proposons les tarifs suivants : 80 euros TTC par séance d’hypnothérapie et 250 euros TTC pour deux séances d’hypnose orientées vers l’arrêt du tabac.

Comment devenir hypnothérapeute ?

Pour devenir hypnothérapeute, il est essentiel d’avoir réalisé une formation solide en hypnose ericksonienne. La formation en hypnose ericksonienne permet de bâtir le socle de la pratique de l’accompagnement hypnotique. Cependant, pour être vraiment efficace, le praticien doit être également formé à la thérapie brève stratégique. Il est alors capable d’accompagner dans le cadre d’un processus d’accompagnement qui intégrera l’hypnose si cela est nécessaire pour mobiliser les ressources de l’inconscient du patient, faciliter le changement et accélérer le cheminement vers l’atteinte des objectifs thérapeutiques. Il peut aussi compléter sa formation par une spécialisation à d’autres types d’hypnose telles que l’hypnose classique ou l’hypnose conversationnelle.

Où se former au métier de l’hypnothérapie ?

Où se former ?

À l’IICH, nous pratiquons une approche intégrative de la thérapie. Notre formation est fondée sur les grands cadres de références (clinique, cognitive comportementale, systémique et maïeutique). Nous enseignons les 3 types d’hypnose : classique, ericksonienne et conversationnelle. Pour les personnes souhaitant devenir hypnothérapeutes, nous recommandons la formation de 34 jours avec le technicien en hypnose ericksonienne puis le praticien en hypnose erickosnienne et thérapie brève qui inclue les bases de psychopathologie. Nous enseignons les 5 approches de la thérapie brève (utilisationnelle, provocatrice, recadrage, padardoxale et ordaliques) avec les prescriptions de tâches dans une orientation cognitive comportementale et systémique.

Avant de vous inscrire en formation dans une école d’hypnose, nous vous recommandons de vérifier la profondeur des contenus enseignés afin de valider que vous apprendrez bien l’hypnose dans le cadre d’un accompagnement de thérapie brève. En effet, nous recevons fréquemment des étudiants d’autres écoles qui sont frustrés car ils ont appris l’hypnose sous forme de scripts et de protocoles. Ainsi, après avoir réalisé un examen pour valider une équivalence, ils réalisent un praticien en hypnose ericksonienne et thérapie brève au sein de notre école pour consolider leurs bases et maîtriser l’approche de la thérapie hypnotique.

Par ailleurs, à l’IICH, nous avons décidé de former des promotions de petite taille (10 à 12 étudiants) pour garantir la qualité et la profondeur de l’enseignement. Ainsi, nous accompagnons les étudiants dans leurs besoins et prenant le temps de répondre à leurs questions pour renforcer la confiance dans leur pratique et progresser. De multiples études de cas au plus proche de la réalité du cabinet de thérapie son proposées. Les étudiants réalisent une anamnèse puis envisage les causes des problématiques abordées. Alors, il apprennent à élaborer une stratégie efficace pour la résolution des problèmes du client. Enfin, ils envisagent un abord hypnotique pour faciliter le processus de changement en utilisant les ressources de l’inconscient.

Durant la formation, nous accompagnons nos étudiants dans leur projet d’installation. Aussi, ils sont coachés et conseillés sur leur projet et développe l’esprit entrepreneurial. Il aborde notamment la dimension entrepreneurial de leur activité professionnelle avec le positionnement stratégique, le marketing et la communication.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations avant de vous inscrire en formation, nous vous invitons à participer aux soirées portes ouvertes de l’IICH. Nous y présentons les cursus de formation en hypnose et en coaching. Nous répondons aux questions des participants.

Aller plus loin sur le thème de l'Hypnose & Thérapie