Hypnothérapie et thérapie brève au service du changement

L’hypnothérapie est une thérapie brève, orientée vers l’objectif du patient. L’hypnose est un état naturel que nous vivons plusieurs fois par jour. Dans cet état, l’esprit critique est diminué, donnant accès à l’inconscient, qui est un réservoir de solutions. L’hypnose permet donc d’utiliser votre créativité et vos ressources pour développer votre potentiel.

formation hypnose

La thérapie brève

Une thérapie brève est une thérapie de courte durée et qui vise un résultat. Elle est orientée vers le changement par l’action et l’apprentissage. Il existe trois approches en thérapie brève :

Par exemple, lorsque nous accompagnons un fumeur à arrêter de fumer par l’hypnose, nos hypnothérapeutes utilisent ces 3 cadres de références pour faciliter l’arrêt durable de l’addiction au tabac.

L’hypnothérapie

Une communication avec l’inconscient pour changer votre monde

Il est communément admis que l’hypnose est un Etat Modifié de Conscience (EMC), dans lequel le sujet découvre une perception élargie de ses potentiels, ressources et capacités. L’hypnose permet de communiquer facilement avec l’inconscient et de produire des changements de perceptions, d’émotions et de comportements, par le biais de suggestions. 

L’hypnose est une approche orientée solution. En effet, on s’intéresse plus au « comment » permettant de favoriser le mieux être dans le présent du sujet qu’au « pourquoi ? », plus proche de la psychanalyse. Si le sujet a besoin de comprendre, alors compléter le travail par une psychanalyse ou une approche cognitive comportementale ou systémique peut se révéler très efficace.

Abordée sous l’angle thérapeutique, l’hypnose est une thérapie brève efficace pour un grand nombre de symptômes. 

L’inconscient n’est pas plus Ericksonien que Freudien ou Jungien. Cependant, cet inconscient est utilisé et perçu de manière très différente dans la thérapie Ericksonienne stratégique. Pour Erickson, l’Inconscient est un réservoir de connaissances et de sagesse. C’est un lieu où le sujet peut trouver de nouvelles solutions au-delà de celles formulées classiquement par les filtres du conscient (héritage de répétition, contexte et environnement socio-culturel, familial…). Erickson était en quelque sorte un aventurier humaniste qui explorait avec le patient son potentiel de ressources pour développer de nouvelles capacités, lui permettant de mieux vivre son présent ! Et, afin de favoriser ces apprentissages, il s’adaptait à la carte du monde intérieur de la personne. Ainsi, à une femme de ménage, il parlait de l’inconscient comme un grand magasin et à un instituteur comme un réservoir d’apprentissage.

L’hypnothérapeute, cet humaniste qui vous permet d’élargir vos ressources 

L’hypnothérapeute comprend ce que sont les suggestions, comment elles fonctionnent et interagissent avec nous.

Il s’intéresse à l’autre sans jugement. Tel un enfant qui découvre la magie de chaque instant, il peut sembler parfois avoir un regard naïf sur le monde. Il pose des questions d’enfant. Il est un peu comme un artiste qui perçoit le réel différemment. Il entrevoit les possibles à chaque instant. Il utilise cette capacité de présence et d’observation pour poser des questions nouvelles, déstabilisantes pour le conscient, permettant ainsi au sujet de percevoir les choses différemment et de faire de nouveaux choix.

L’hypnothérapeute est un conteur qui crée des histoires sur mesure pour son patient. D’une profonde humanité, il s’adapte à son monde intérieur pour lui faire vivre une expérience de changement. C’est aussi un spécialiste des scénarios émotionnels. Il est conscient que ce qui nous fait changer, ce sont les émotions et plus spécifiquement les transitions émotionnelles.

Il existe différents types d’hypnose. A l’école d’hypnose de l’IICH, nous vous accompagnons pour apprendre l’hypnose.

En savoir plus sur l’équipe d’hypnothérapeutes de l’IICH

Quels sont les différents types d’hypnose?

Il existe 4 grands types d’hypnose, auxquels l’équipe de l’IICH est formée :

  • L’hypnose Classique
  • L’hypnose Ericksonienne
  • Nouvelle Hypnose et Hypnose Humaniste
  • Hypnose conversationnelle

Il existe plusieurs types d’hypnose:

  • L’hypnose classique est une hypnose directive. Elle est principalement utilisée en spectacle ou au bloc opératoire lors d’opération. Dans un contexte de thérapie, elle est généralement seulement utilisée pour gagner du temps lors de l’induction hypnotique visant à créer l’état de conscience modifié lorsque le client y est réceptif.
  • L’hypnose ericksonienne qui a été développé par son fondateur Milton Erickson. Il s’agit d’une hypnose permissive qui s’adapte au style de communication du client. Les suggestion indirectes ont plus d’impact chez le client. Le changement opère rapidement. L’hypnose ericksonienne est l’hypnose la plus connue et la plus utilisée dans un contexte thérapeutique.
  • L’hypnose Humaniste fondée par Olivier Lockert travaille en ouverture de conscience, c’est à dire avec plus de conscience. L’hypnose Humaniste travaille au niveau symbolique pour permettre au patient d’identifier les symboles à manipuler, transformer et/ou réintégrer en lui. L’objectif est non seulement le mieux-être mais aussi la recherche de plus de sens au quotidien.
  • L’hypnose conversationnelle une hypnose subtile, impalpable, subliminale. Le praticien mobilise l’inconscient du patient tout en discutant normalement (en apparence) avec lui. Cela facilite l’intégration de messages qui atteignent le sujet sans qu’il en soit conscient et qui l’influencent vers l’atteinte de son objectif. L’hypnose conversationnelle est une hypnose informelle qui utilise l’ensemble des techniques d’influence et notamment l’hypnose ericksonienne de manière subtile. Ainsi, de manière informelle, dans une simple conversation, l’hypnothérapeute peut glisser des suggestions impactantes pour favoriser un changement rapide de perceptions ou de croyances limitantes. Cette hypnose est un réel atout pour un hypnothérapeute car elle permet de traiter rapidement les résistances inconscientes.

Quel que soit le type d’hypnose pratiqué, l’état hypnotique est caractérisé par des signaux spécifiques tels que la distorsion du temps et de l’espace, l’amnésie, l’altération des perceptions physiques…

A l’IICH, nous formons aux 3 types d’hypnose. L’hypnose conversationnelle est notamment l’une de nos spécialités. Bertrand Beauregard, dirigeant de l’institut, a notamment écrit un ouvrage dédié à la communication hypnotique.

En bref, quelles sont les spécificités de l’hypnose?

  • Elle privilégie le fonctionnement de l’inconscient par rapport au conscient
  • Elle favorise des transformations physiologiques ou émotionnelles
  • C’est une expérience très personnelle
  • Elle agit comme un amplificateur
  • Elle permet de mettre en place de nouveaux savoirs en lien avec son réservoir de sagesse
  • C’est une méthode orientée solution dans un cadre thérapeutique ou d’accompagnement 

Quels sont les bienfaits de l’hypnose ericksonienne ? 

En thérapie

  • Dépression, angoisse, anxiété
  • Insomnies, cauchemars…
  • Phobies, peurs
  • Traumatismes
  • Addictions : tabac, alcool, sexe, nourriture…
  • Troubles alimentaires : boulimie, anorexie…
  • Manies, tics, tocs, bégaiement…
  • Douleurs : migraines, maux de dos, douleurs de règles, douleurs chroniques…
  • Maux de la grossesse
  • Allergies
  • Stérilités psychologiques
  • Troubles psychosomatiques
  • Accompagnement de maladies lourdes : en complément du suivi médical approprié
  • Dépendances affectives
  • Aller mieux après une séparation, un deuil…
  • Couper les liens avec des relations toxiques
  • Soigner les blessures : abandon, trahison, injustice, humiliation, rejet, non-reconnaissance

En thérapie Symbolique Avancée (réservée aux adultes à partir de 16 ans)

  • Accompagnement de maladies corporelles type cancer (principalement du sein, utérus, prostate), en complément du traitement médical adapté
  • Problèmes hormonaux, en plus du traitement médical
  • Stress, agressivité, maux de dos et autres problèmes de santé (parfois répétitifs) liés au trop plein d’activités, chez les femmes en particulier
  • Certaines phobies : parler en public, se mettre sur le devant de la scène, peur des hommes ou des femmes, du travail…
  • Problèmes de couple, en complément d’un suivi personnalisé
  • Recherche désespérée d’un compagnon sans pouvoir en trouver ou pour ceux qui tombent de manières répétitives sur de « mauvais partenaires »
  • Vide ou manque d’affection
  • Stérilités psychologiques
  • Problèmes liés à l’identité sexuelle
  • Manque de créativité ou de motivation
  • Procrastination
  • Colère 
  • Mal être
  • Traumatisme de l’enfance
  • Dépression, pensées ou tentatives de suicide

En développement personnel 

  • Développer la confiance en soi et l’estime de soi
  • Développer le charisme et le leadership
  • Dépasser la timidité
  • Permettre à un couple de se développer dans l’harmonie
  • Favoriser le processus d’apprentissage
  • Faire des choix facilement et en confiance
  • Mieux gérer le stress
  • Oser prendre la parole en public
  • Améliorer et/ou développer de nouvelles capacités physiques, émotionnelles et intellectuelles
  • Oser vivre ses rêves

Nos méthodes spécialisées

  • « Arrêter de fumer par l’hypnose » : En  2 séances, vous arrêtez de fumer. Cette méthode permet de traiter la cause de l’addiction. Si la cigarette masquait une problématique plus profonde, nous traitons alors la cause au format hypnothérapie (3 séances)
  • « Retrouver confiance et estime de soi » : Pack de  5 à 7 séances d’hypnosis coaching
  • « Reprendre goût à la vie et redonner du sens » : Pack de 8 séances d’hypnose Ericksonienne et Humaniste

Une aide précieuse, une écoute attentive, des réponses

Témoignages de nos patients

Quelles sont les thérapies brèves ?

Les thérapies brèves sont orientées vers l’atteinte d’objectifs. Ainsi, elle visent à permettre au client de progresser dans l’attente de son objectif. Lors de la première séance de thérapie (appelée aussi anamnèse), le praticien interroge le client sur son histoire de vie, ses difficultés, ses relations et sur la raison de sa venue en thérapie. A partir de la demande, le thérapeute peut décider d’accepter de recevoir le client en thérapie brève ou bien le réorienter vers un professionnel de santé plus adapté. S’il décide de recevoir le client en thérapie, le thérapeute prend le temps d’expliquer son cadre de référence qui guide l’orientation de son approche en thérapie brève. Il expose aussi les spécificités du dispositif d’accompagnement (la durée de l’accompagnement, les méthodes utilisées, la durée et fréquence des séances, le tarif de la séance…) Il prend le temps de répondre aux questions du client afin de créer une alliance thérapeutique de qualité.

Selon le cadre de référence du thérapeute, la thérapie brève peut intégrer une analyse de la demande plus ou moins profonde. Ainsi, par exemple, deux hypnothérapeutes différents pourrait faciliter un arrêt du tabac par l’hypnose, cependant l’un d’entre eux, formé à l’IICH, serait capable de comprendre les enjeux de l’addiction et pourrait proposer de traiter ces causes fondamentales pour favoriser un mieux-être plus globale et des changements relationnels. A l’IICH, nous formons des étudiants en hypnothérapie qui analysent la demande de leurs clients à partir d’un cadre de référence cognitif comportemental et systémique.

En fin de séance, le thérapeute pratiquant une approche stratégique de la thérapie brève prescrit une tâche qui permet au client de mettre en action de nouvelles ressources inconscientes, de nouveaux apprentissages et de nouvelles manière de communiquer ou d’agir. Ainsi, il favorise l’autonomie du client.

Les hypnothérapeutes que nous formons sont capables d’accompagner en thérapie brève en utilisant si cela est approprié l’un des types d’hypnose pour mobiliser des ressources inconscientes et accélérer le processus de changement.

Qui était Milton Erickson?

Dans la 2ème moitié du 20ème siècle, l’hypnose prend son envol aux États Unis. Grâce aux apports incroyables de Milton Hyland Erickson (1901-1981), psychiatre américain, l’hypnose évolue d’une approche classique directive et autoritaire limitée à une approche thérapeutique stratégique permissive et utilisationnelle.

Milton Hyland Erickson était aussi appelé le « wizard » ou le guérisseur blessé. Son œuvre bouleverse les codes de la psychothérapie. Il fait évoluer de manière drastique l’approche de l’hypnose qui devient un art permettant de communiquer avec l’inconscient de manière stratégique. A l’opposé des courants classiques analytiques, il est le premier à percevoir l’inconscient comme un réservoir de savoirs, un allié et un protecteur.

 Au-delà de sa contribution à l’hypnose, sa pratique est aussi le reflet d’une résilience face à l’adversité. En effet, touché par plusieurs handicaps tels que le daltonisme, l’absence de la perception des rythmes, dyslexie et par une poliomyélite, Erickson doit développer son potentiel de ressource. Il s’applique à lui-même de manière expérimentale toutes les techniques de l’hypnose. Lorsque l’on assiste aux séminaire retranscrits d’Erickson, on perçoit un homme à la fois pragmatique, joueur et expérimentateur.

Qu’est-ce que l’hypnose ericksonienne ?

L’hypnose Ericksonienne marque une révolution dans le monde de l’hypnose. L’approche de Milton Hyland Erickson est bien plus complexe que l’hypnose classique. L’Hypnose devient un art, une communication multi-niveaux avec l’inconscient. Son approche stratégique a transformé le monde des thérapies. Son influence a participé à la naissance la célèbre École de Palo Alto portée par Gregory Bateson, Richard Fisch, Paul Watzlawick, John Weakland, Donald D. Jackson, William Fry, et Jay Haley. Cette école pose les fondements de la communication moderne. Les élèves d’Erickson parmi lesquelles figurent Jay Haley, Ernest Rossi, Jeffrey Zeig, Stephen Gilligan ont poursuivi ses travaux de manière approfondie et créative.

Dans son approche, Milton Erickson reste directif au sens où il oriente la thérapie ; cependant, il laisse une certaine permissivité dans la relation. Ainsi, il a su développer des méthodes et des stratégies permettant de contrer les résistances pour toucher l’inconscient. Au début, cette hypnose était seulement orientée vers le médical et la santé ; puis elle a évolué vers le domaine thérapeutique et du développement personnel.

Lorsqu’on parle d’hypnothérapie, on se réfère souvent à une thérapie d’orientation Ericksonienne. Cependant, nous allons voir qu’il est possible d’utiliser d’autres types d’hypnose tels que l’hypnose conversationnelle.

Une thérapie en Hypnose ericksonienne, c’est quoi concrètement ?

Chaque séance dure 1h.

La première est celle de la rencontre ou anamnèse. Durant cette séance, le cadre thérapeutique est fixé. Le thérapeute écoute le patient et décode sa souffrance, en lien avec son système d’appartenance. Il décode également les schémas de pensées et de comportements inefficients. Un objectif est défini pour ainsi pouvoir mesurer les évolutions.

Durant les séances de travail, le thérapeute peut être directif, pédagogue ou semi-directif. Il utilise la stratégie pour dénouer les nœuds du système, améliorer la communication, changer des perceptions, favoriser des apprentissages. Il s’agit d’une thérapie brève allant généralement de 3 à 15 séances, selon les thèmes traités.

À l’IICH, chaque thérapeute est conscient de ses compétences et aussi de ses limites. Ainsi, nous pratiquons l’alliance thérapeutique : nous n’hésitons pas à faire appel à d’autres praticiens ou experts selon les problématiques traitées et leur gravité. C’est souvent dans cette alliance que s’obtiennent les résultats les plus efficaces et durables pour le patient.

Dans le livre dialogue avec l’inconscient, vous découvrirez les principes de l’hypnothérapie et des exemples illustrés montrant que l’hypnothérapie est à la fois puissante et empreinte d’humanisme.

Pret.e à franchir le pas? 😊

Sans annuaire, comment se faire un avis pour choisir son centre et son praticien en hypnothérapie ?

Cette question revient souvent lorsque nous animons des conférences et cabinets publics sur le thème de l’Hypnose et de la thérapie brève. Choisir son thérapeute n’est pas simple. Certains choisirons un courant thérapeutique particulier. D’autres se fierons à leur intuition. Beaucoup procèdent par recommandation d’un ami ou d’un collègue qui a entendu de bons retours du thérapeute.

Nous vous proposons quelques pistes pour choisir votre cabinet et votre praticien en Hypnothérapie:

Pour vous aider à sélectionner votre thérapeute, voici quelques exemples de questions à lui poser :

– Quelle est votre formation?

– Depuis combien de temps pratiquez-vous?

– Quelle thérapie avec vous vous-même réalisée?

– Quelle a été la durée de votre propre accompagnement en psychothérapie?

– Quelle a été votre plus grande prise de conscience?

– Depuis combien de temps êtes-vous supervisé?

– Quelles sont les dernières thématiques que vous avez abordé dans votre supervision?

– Qu’est-ce qu’un fusible (ou sécurité en hypnose) ?

– Comment favorisez-vous l’autonomie de vos clients?

– Quel est votre cadre de référence ou école de pensée (clinique, cognitif comportemental, systémique ou maïeutique)?

– Adhérez-vous à un charte éthique?

Prêt.e à rencontre l’un des hypnothérapeutes de l’équipe IICH?