Comment se passe une séance d’hypnose ericksonienne ?

L’hypnose ericksonienne est une technique d’hypnose qui se base sur les principes de l’hypnose classique, mais qui a été adaptée par le Dr Milton Erickson, un psychiatre américain. Cette méthode d’hypnose est plus souple et moins directive que l’hypnose classique, ce qui la rend plus adaptée à certaines personnes. Si vous vous demandez comment se passe une séance d’hypnose ericksonienne, lisez cet article pour en savoir plus.

Qu’est-ce que la méthode ericksonienne (Milton Erickson, définitions, hypnothérapie, suggestions) ?

Psychiatre américain, Milton Erickson (1901-1980) a apporté un renouveau majeur dans la pratique de l’Hypnose. Milton Erickson est aussi souvent appelé le « guérisseur blessé » ou le «wizard of the desert ». Il utilise lui-même l’auto-hypnose pour traiter sa paralysie motrice et sensorielle apparue dans le cadre d’une poliomyélite. À partir de cette expérience, il développe une conviction forte dans les apports de l’hypnose pour le traitement médical et thérapeutique.

Avec Gregory Bateson notamment, Milton Erickson sera l’un des fondateurs de la célèbre école de Palo Alto aux États-Unis qui apportera des avancées considérables dans l’étude de la communication et de la systémie.

Alors qu’à l’époque la pratique de l’hypnose est très directive, on parle d’hypnose traditionnelle ou d’hypnose classique. Cette hypnose très directe et autoritaire est alors assez limitée dans le traitement des problématiques psychosomatiques car elle demande un grand niveau de suggestibilité des sujets.

Milton Erickson développera une hypnose totalement novatrice et pouvant toucher tout type de patient, et ce, quel que soit son degré de suggestibilité. Cette hypnose prendra le nom de son fondateur, en étant appelée Hypnose Ericksonienne. L’hypnose ericksonienne est aujourd’hui utilisée dans un contexte médical, thérapeutique ou de développement personnel. Milton Erickson était un expert dans l’art des suggestions indirectes.

L’hypnose ericksonienne s’inscrit dans une approche stratégique. Ce type d’hypnose est non directive ou permissive. De manière agile, le praticien en hypnose ericksonienne s’adapte aux besoins du client, à son langage et ses représentations pour influencer son inconscient et faciliter l’atteinte des objectifs de l’accompagnement. Ainsi, l’hypnose ericksonienne contourne les mécanismes de résistance du client en l’influençant pour servir ses objectifs tout en laissant un choix apparent. En hypnose ericksonienne, le client est acteur de son processus de guérison ou de changement.

L’hypnose ericksonienne est constituée de stratégies, de techniques et de suggestions. Un praticien en hypnose ericksonienne est donc un expert de l’hypnose et des techniques associées. Il sait communiquer avec l’inconscient du client pour favoriser l’émergence de nouvelles ressources et de possibilités. Alors, le client peut mobiliser ses ressources pour devenir acteur du changement désiré.

Quels sont les bienfaits de l’hypnose ?

Le but des séances d’hypnose est bien souvent de favoriser un mieux-être. Les applications de l’hypnose sont nombreuses. En effet, l’hypnose permet de traiter un grand nombre de problématiques. On obtient notamment de très bons résultats pour l’amélioration de la qualité du sommeil, le traitement des addictions (telle que le tabac), les compulsions alimentaires, les phobies, le trac (avec la peur d’un examen ou d’une prise de parole en public), la gestion du stress et des émotions, la confiance en soi, les états dépressifs, les schémas relationnels répétitifs (dont les dépendances affectives), ou encore des symptômes d’origine psychosomatiques. Dans tous les cas, avec méthode, l’hypnothérapeute vous recevra dans le cadre d’une anamnèse pour comprendre votre problématique et vérifier si l’hypnothérapie est l’approche la plus adaptée pour son traitement. Si l’application de l’hypnose est inadaptée, il vous en informera et vous orientera vers un professionnel du soin ou de santé plus adapté à votre besoin.

Quels sont les dangers de l’hypnose ?

Il n’existe pas de danger à pratiquer l’hypnose. Cependant, il est important que le praticien en hypnose (qu’il soit hypnotiseur, personnel soignant, hypnothérapeute ou communicant) pratique avec éthique et sache poser des sécurités (appelées fusibles) pour les personnes qu’il hypnotise. L’hypnose est déconseillée pour des personnes souffrant d’états dissociatifs. Aussi, il vaut mieux rencontrer un médecin pour bénéficier d’un avis médical et d’une orientation adaptée. De même, il est souvent rapporté d’éviter d’utiliser l’hypnose avec des personnes épileptiques, cependant, le véritable risque n’est pas l’hypnose en soi, mais la capacité du thérapeute à savoir réagir face à un patient en crise épileptique. Par ailleurs, si vous avez des craintes vis-à-vis de l’hypnose, osez en parler à votre praticien.

Comment se déroule une séance d’hypnose ericksonienne (principe, durée, tarif) ?

Dans notre cabinet d’hypnothérapie, nous travaillons le plus souvent de la manière suivante :

La plupart de nos nouveaux patients réalisent les deux premières séances de manière consécutives pour bénéficier de plus de temps sous hypnose. Une séance est facturée 80 euros/TTC soit 160 euros/TTC en double séance.

Durant la séance d’hypnose ericksonienne, l’hypnothérapeute focalise l’attention du patient, puis réalise une induction hypnotique en intégrant des sécurités hypnotiques (appelés fusibles) et un signaling pour mesurer l’intégration des suggestions pour l’inconscient, puis une dissociation, et aborde alors la séance de travail thérapeutique ; ensuite, il ré-associe le patient, puis effectue la sortie d’hypnose en ramenant le patient dans un état de veille optimal.

Formation en hypnose ericksonienne et thérapie brève

L’hypnothérapeute doit avoir suivi une formation solide en hypnose ericksonienne et en thérapie brève. Par exemple, à l’IICH, nos formations se déploiement sur plusieurs niveaux : technicien en hypnose ericksonienne, puis praticien en hypnose ericksonienne et thérapie brève en incluant la formation bases de psychopathologie. En 34 jours, les apprenants sont capables d’accompagner un client à partir de deux cadres de références : cognitif comportemental et systémique. Un hypnothérapeute est invité à réaliser lui-même un parcours en psychothérapie pour être au clair avec ses propres modes de fonctionnement et garantir la qualité de l’accompagnement. De plus, il bénéficie d’une supervision afin d’aborder ses difficultés et progresser dans sa pratique professionnelle.

Aller plus loin sur le thème de l'Hypnose & Thérapie