Mieux gérer le stress par l’hypnose

Qu’est-ce que le stress chronique ?

Le stress pourrait être défini comme un vecteur de notre adaptation à notre environnement, tant sur un plan physique, qu’émotionnel, mental et psychique. Pour s’adapter aux situations du quotidien, notre organisme active la sécrétion d’hormones pour nous permettre de mettre en place un stratégie de défense. Sous stress, notre organisme se prépare à l’action. Lorsqu’il est ponctuel, le stress est facilement géré par notre organisme.

Par ailleurs, le stress peut être positif en nous permettant de mobiliser nos ressources pour passer à l’action et réussir, par exemple, une compétition, une prise de parole en public ou encore un examen.

En revanche, il devient négatif lorsqu’il nous pénalise dans notre vie. À ce titre, le stress est qualifié de chronique lorsqu’il découle de l’exposition prolongée et fréquente à des situations génératrices de stress. Les sources de stress peuvent être par exemple liées à une surcharge de travail, à des examens dans le cas d’un cursus scolaire, à des problématiques financières, à des difficultés relationnelles,… Ce stress a tendance à nous affaiblir. Aussi, les symptômes physiques peuvent être par exemple : des troubles du sommeil, des tensions musculaires, des problèmes digestifs et intestinaux, un manque d’appétit, des migraines, des vertiges, et surtout la fatigue.

Comment mieux gérer les angoisses, le stress et l’anxiété ?

Les symptômes de l’angoisse sont variées. Ils peuvent être par exemple : des douleurs physiques, des palpitations, des maux de tête, de ventre, la gorge nouée, la sensation d’étouffement, des sueurs et frissons, des vertiges,… Dans une approche psychodynamique, l’angoisse peut être interprétée comme un conflit psychique. Elle peut ainsi permettre de révéler nos désirs masqués par nos peurs. Lorsqu’elle est abordée en psychothérapie, elle permet notamment de saisir ses enjeux pour trouver des solutions adaptées pour mieux vivre.

Le stress peut être accentué par la personnalité. En effet, si vous êtes plutôt de tempérament anxieux, alors, vous aurez tendance à provoquer du stress d’anticipation. Le stress et l’anxiété peuvent être apaisés dans le cadre d’un accompagnement thérapeutique, par exemple dans le cadre d’une psychothérapie, ou encore en hypnothérapie ou en sophrologie. Par ailleurs, pour gagner en autonomie, la méditation de pleine conscience et l’auto-hypnose sont très adaptées pour réduire le stress, retrouver la sérénité et un mieux-être.

L’hypnothérapie pour lutter contre la dépression

Une dépression peut être liée parfois à un état de surmenage (burn-out), à un mal-être général, à une rupture affective ou à la perte d’un être cher. Parfois, la dépression révèle des schémas inconscients répétés qui ne permettent plus d’être épanouis. Il s’agit de changer.

L’hypnothérapie peut se révéler particulièrement efficace pour dépasser des épreuves de vie difficiles notamment dans le cas de traumatismes ou d’un processus deuil ou d’une perte de sens. Dans un premier temps, il s’agira pour l’hypnothérapeute de mieux comprendre l’histoire de vie du patient pour comprendre les enjeux de cet appel en détresse de votre inconscient. Puis, avec le patient, il définit des objectifs pour l’accompagnement. Plusieurs stratégies peuvent être envisagées pour sortir de la dépression. Il est toujours important de consulter un médecin et un psychiatre pour bénéficier de son éclairage et parfois d’un soin adapté. Ainsi, plusieurs patients bénéficient d’une aide médicale pour amorcer la thérapie. Les antidépresseurs et anxiolytiques permettent notamment d’adoucir les symptômes pour permettre de travailler avec plus de douceur sur les enjeux de l’état dépressif. L’hypnothérapie, permet de sortir des cycles d’émotions négatives en développant d’autres manières de penser, plus efficaces pour retrouver goût à la vie, connecter à ses désirs et ses envies, en développant de nouveaux projets inspirant et motivants.

Si vous vous sentez dans un état dépressif, osez demander de l’aide à votre médecin et à un thérapeute. Demander de l’aide est un acte courageux ! C’est le premier pas pour aller mieux ! Faites-vous confiance !

L’auto-hypnose comme anti-stress naturel

L’autohypnose est une hypnose que l’on utilise pour soi-même, de manière autonome. Sa pratique est ancienne et reste très efficace.

En 1900, Émile Coué met au point sa fameuse méthode fondée sur l’autosuggestion. Pour les lecteurs déjà familiers avec l’autohypnose, en évoquant la méthode Coué, vous penserez probablement à une auotosuggestion telle que : « Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux. » Les travaux d’Emile Coué influenceront le courant de pensée positive. Cette philosophie par l’autosuggestion postule qu’il serait possible de construire les conditions de son bonheur. En France, Pierre Janet (1859-1947) poursuit ses travaux sur l’hypnose. Il crée notamment le terme de subconscient. Son approche influence les méthodes de résolution des états de stress post-traumatiques. Entre les deux guerres, l’hypnose semble délaissée, avec peu d’apports théoriques innovants. Elle est cependant utilisée sur les champs de bataille. En 1932, en Allemagne, Johannes Heinrich Schultz élabore le « training autogène », qui pose les fondements des méthodes d’autohypnose. C’est une technique que l’on applique à soi-même. L’autohypnose permet de se plonger de manière autonome dans un état d’hypnose afin de faire soi-même des suggestions à son inconscient. Elle nécessite simplement un apprentissage pour comprendre comment se plonger en état d’hypnose en toute sécurité et comment parler à son inconscient.

Lorsque le terrain psychologique est sain, cette méthode est très adaptée pour le développement de nouvelles capacités. Par exemple, en fin de stage, nos étudiants évoquent souvent le fait qu’ils ont atteint de très bons résultats dans le développement de la confiance en soi, de la gestion du stress, de la prise de parole en public, du développement de l’intuition, de la gestion de douleurs chroniques ou encore du traitement des insomnies. L’autohypnose a cependant des limites car c’est notre conscient (avec ses limites) qui provoque l’expérience. Avec un thérapeute, dans la relation hypnotique, on change les perceptions en profondeur.

L’auto-hypnose est un réel atout pour mieux gérer son stress et ses émotions. L’hypnothérapie quant à elle permet de progresser de manière plus profonde. L’hypnothérapeute challenge vos anciens modes de fonctionnement pour favoriser votre mieux-être.

Les bienfaits de l’hypnose sur le stress

L’hypnose est un état naturel que nous expérimentons plusieurs fois par jour. Par exemple, lorsque nous laissons nos pensées divaguer, lorsque nous effectuons un trajet que nous connaissons particulièrement bien, lorsque nous assistons à un film qui nous captive, lorsque nous lisons un livre passionnant, lorsque nous contemplons le paysage dans un train, lorsque nous nous endormons… Nous sommes bien loin de l’hypnose de spectacle. D’ailleurs, pour ce type d’hypnose très directive, il est nécessaire d’être réceptif, ou plutôt suggestible. Ce n’est pas le cas pour tout le monde. En revanche, savez-vous que l’hypnose ericksonienne et l’hypnose conversationnelle, beaucoup plus douces, s’adaptent à l’interlocuteur pour proposer un chemin de relaxation adapté à chacun. Ces deux types d’hypnose sont utilisées dans un contexte d’accompagnement thérapeutique. Elles se révèlent très efficaces notamment pour traiter des problématiques liées à des addictions (telle que le tabac), les insomnies, la confiance en soi, les états dépressifs, les difficultés relationnelles, le besoin de redonner du sens ; et bien sûr la gestion du stress, de l’anxiété et des angoisses. L’avantage de l’hypnothérapie est qu’il s’agit d’une thérapie brève stratégique orientée vers les objectifs du client. Ainsi, au bout de quelques séances, généralement, le client ressent déjà des bénéfices. Pour pratiquer l’hypnothérapie, il faut tout d’abord apprendre l’hypnose ericksonienne. Une thérapie brève se déploie sur 4 à 15 séances selon les enjeux liées à la thématique amené par le client. La thérapie est plutôt orientée vers le « comment » plutôt que le « pourquoi ». Il s’agit en hypnothérapie de mobiliser les ressources de l’inconscient qui est perçu comme un allié. Pour cela, l’hypnothérapeute utilise un lange spécifique, qualifié d’hypnotique pour communiquer avec l’inconscient et favoriser le changement. L’hypnothérapeute peut proposer des prescriptions de tâches ayant pour vocation de consolider les apprentissages et accélérer le processus de changement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’hypnothérapie, nous vous recommandons le livre « dialogue avec l’inconscient »

Améliorer son sommeil par l’hypnose et la relaxation

Les troubles du sommeil sont de plus en plus fréquents. Ils peuvent être bien sûr lié à l’environnement, par exemple, si vous vivez dans un appartement en ville dans une rue bruyante ; mais peuvent aussi être liés au stress et à votre style de vie.

Pour améliorer le sommeil, plusieurs techniques peuvent être adaptées. Par exemple, avez-vous déjà essayé d’améliorer votre hygiène de vie en limitant votre temps sur des écrans (télévision, ordinateur et smartphone), en prenant soin de votre alimentation, en reprenant le sport ? Avez-vous également essayé de pratiquer la méditation de pleine conscience, le yoga ou encore l’auto-hypnose ?

Ce n’est pas toujours simple de se donner ce temps pour soi. Aussi, l’hypnothérapie peut vous offrir cet espace de soin pour vous. Dans cette alliance thérapeutique avec le praticien en hypnose et thérapie brève, vous découvrez vos modes de fonctionnement et mobilisez les ressources de votre inconscient pour mieux vivre. De plus, la technique des constellations systémiques peut vous permettre de révéler les enjeux de vos problématiques de sommeil pour vous aiguiller vers des solutions pour retrouver l’apaisement.

Pour vous permettre de vous endormir plus facilement, nous recommandons l’apprentissage de l’auto-hypnose. Les bienfaits de l’hypnose sont multiples. L’auto-hypnose permet par exemple de mieux gérer son stress et ses émotions, atténuer des douleurs chroniques, développer l’intuition, renforcer la confiance en soi et l’estime de soi.

Par ailleurs, nous avons mis à disposition des MP3 en accès libre pour vous permettre de débuter un travail en hypnose de manière autonome sur les thématiques de la confiance en soi, du traitement des insomnies, du processus de deuil, la gestion des émotions, la perte de poids, redonner du sens.

Est-ce que l’hypnose marche vraiment ?

L’hypnose est un état naturel que nous expérimentons plusieurs fois par jour. Par exemple, lorsque nous laissons nos pensées divaguer, lorsque nous effectuons un trajet que nous connaissons particulièrement bien, lorsque nous assistons à un film qui nous captive, lorsque nous lisons un livre passionnant, lorsque nous contemplons le paysage dans un train, lorsque nous nous endormons… Nous sommes bien loin de l’hypnose de spectacle. D’ailleurs, pour ce type d’hypnose très directive, il est nécessaire d’être réceptif, ou plutôt suggestible. Ce n’est pas le cas pour tout le monde. Heureusement, il existe plusieurs formes d’hypnose.

À ce titre, savez-vous que l’hypnose ericksonienne et l’hypnose conversationnelle, beaucoup plus douces, s’adaptent à l’interlocuteur pour proposer un chemin de relaxation adapté à chacun.e. Ces deux types d’hypnose sont utilisés dans un contexte d’accompagnement thérapeutique. Elles se révèlent très efficaces notamment pour traiter des problématiques liées à des addictions (telle que le tabac), les insomnies, la confiance en soi, les états dépressifs, les difficultés relationnelles, le besoin de redonner du sens ; et bien sûr la gestion du stress, de l’anxiété et des angoisses. L’avantage de l’hypnothérapie est qu’il s’agit d’une thérapie brève stratégique orientée vers les objectifs du client. Ainsi, au bout de quelques séances, généralement, le client ressent déjà des bénéfices. Pour pratiquer l’hypnothérapie, il faut tout d’abord apprendre l’hypnose ericksonienne. Cette forme d’hypnose sert de tronc commun pour la thérapie brève hypnotique. Elle peut ensuite être complétée par d’autres formes d’hypnose. Une thérapie brève se déploie sur 4 à 15 séances selon les enjeux liés à la thématique amenée par le client. La thérapie est plutôt orientée vers le « comment » plutôt que le « pourquoi ». Il s’agit en hypnothérapie de mobiliser les ressources de l’inconscient qui est perçu comme un allié. Pour cela, l’hypnothérapeute utilise un lange spécifique, qualifié d’hypnotique pour communiquer avec l’inconscient et favoriser le changement. L’hypnothérapeute peut proposer des prescriptions de tâches ayant pour vocation de consolider les apprentissages et accélérer le processus de changement. Les comportements et attitudes changent de manière naturelle pour favoriser l’atteinte des objectifs fixés.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’hypnothérapie, nous vous recommandons le livre « dialogue avec l’inconscient »

Comment se déroule une séance d’hypnose ?

Durant la première séance, que l’on appelle communément l’anamnèse, l’hypnothérapeute questionne le patient sur son histoire de vie, sa problématique, et sa demande. Ensuite, des objectifs sont définis pour l’accompagnement thérapeutique. L’hypnothérapeute explique ce qu’est l’hypnose et répond aux questions du patient. Il pose ensuite des sécurités pour l’expérience hypnotique, que l’on appelle fusibles. Il débute ensuite la séance en commençant par une induction hypnotique – c’est-à-dire un chemin adapté au patient – pour basculer progressivement dans un état de relaxation. Le travail commence. Il utilise différentes techniques (par exemple des métaphores,…) et suggestions pour dialoguer avec l’inconscient. En fin de séance, il ramène le patient dans un état de veille en vérifiant la qualité de l’expérience vécue par le patient. Osez poser vos questions à votre hypnothérapeute. Il se fera une joie d’y répondre et de vous rassurer afin de vous permettre de vivre un beau voyage intérieur.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’hypnose, nous vous recommandons d’assister à nos cabinets publics et notamment le vrai ou faux sur l’hypnose.

Image mise en avant : Photo de Kat Smith provenant de Pexels

Aller plus loin sur le thème de l'Hypnose & Thérapie