Quelles sont les différences entre l’hypnose et la sophrologie ?

La sophrologie et l’hypnose sont deux techniques thérapeutiques très efficaces pour prendre soin de soi et se libérer de symptômes d’origine psychosomatique. Mais quelle différence y a-t-il entre l’hypnose et la sophrologie ? Faut-il la pratiquer soi-même ou préférer faire appel à un professionnel ?

Les différences entre méditation, sophrologie et hypnose

L’Homme utilise depuis toujours les états modifiés de Conscience pour guérir, contacter le Sacré et donner du sens. À ce titre, le Chamane est probablement le premier psychothérapeute de la planète. Il est l’expert des états modifiés de Conscience. Par le biais de rituels et de techniques, il navigue dans les EMC au service de ses clients (de manière positive ou négative selon son intention).

Un état modifié de conscience (ou EMC) désigne tout état mental différent de l’état de conscience ordinaire (ou veille). Arnold Ludwig décrit l’EMC comme une déviation dans l’expérience subjective ou dans le fonctionnement psychologique par rapport à certaines normes générales de la conscience à l’état de veille. Selon Georges Lapassade (Les états modifiés de conscience PUF 1987) « Les EMC rassemblent un certain nombre d’expériences au cours desquelles le sujet a l’impression que le fonctionnement habituel de sa conscience se dérègle et qu’il vit un autre rapport au monde, à lui-même, à son corps, à son identité ».

On peut citer par exemple : les états hypnotiques, les hallucinations, les effets de l’alcool ou de substances psychoactives, la transe, la méditation, les états mystiques ou d’extase, les rêves lucides, l’orgasme, les samadhi des yogis…

On distingue principalement trois types d’états modifiés de conscience :

–        Les états de conscience naturels (sommeil paradoxal, vécu du rêve, hypnose journalière)

–        Les états de conscience altérés (pathologies mentales et neurologiques ou effets de substances psychoactives…)

–        Les états de conscience modifiés provoqués volontairement (hypnose, rituels, méditation, yoga…)

Un grand nombre de chercheurs, neurologues et psychologues ont travaillé sur les thèmes de états modifiés de Conscience. A ce titre, Stanislav Grof est notamment l’un des pionniers dans l’usage des EMC en psychothérapie. Il est l’un des pères fondateurs de la psychologie transpersonnelle. En EMC, par la respiration holotropique, il est capable de permettre au patient de se libérer de traumatismes archaïques (pouvant remonter à la naissance : matrices prénatales) et de donner un sens plus profond à son existence.

La méditation

La méditation par essence consiste à réfléchir sur une thématique spécifique. Dans cette absorption profonde, le corps et l’esprit se focalisent sur un thème ou un symbole. Selon le type de pratique, la méditation peut être centrée vers l’ici et maintenant en focalisant sur notre présence avec notamment la conscience de nos sensations ou de notre respiration. On parle de méditation de pleine conscience. Cette pratique est dite associative. La méditation peut aussi être complexe avec différentes visualisations. Ici, la pratique est dite dissociative. La méditation peut aussi être associée avec des chants et des gestuelles spécifiques. La méditation permet de développer la sérénité mais aussi de bénéficier de prises de conscience pour donner du sens à son existence.

La sophrologie

La sophrologie peut-être perçue comme une harmonisation de la conscience. La sophrologie est une technique thérapeutique ayant une orientation psychocorporelle. La méthode fut créée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo. Il s’est notamment inspiré de techniques occidentales (dont celle de l’hypnose) mais aussi orientales (avec le yoga et la méditation). Un grand nombre de sophrologues pratiquent eux-même la sophrologie au quotidien comme une hygiène et une philosophie de vie.

L’hypnose

Selon Léon Chertok : « l’état hypnotique est un état de conscience modifié à la faveur duquel le praticien peut provoquer des distorsions au niveau de la volition, de la mémoire et de certaines perceptions sensorielles ». Il est communément admis que l’Hypnose est un Etat Modifié de Conscience (EMC) dans lequel le sujet découvre une perception élargie de ses potentiels, de ses ressources et de ses capacités. Cet état hypnotique est caractérisé par des signaux spécifiques tels que la distorsion du temps et de l’espace, l’amnésie, l’altération des perceptions physiques… La technique d’hypnose quant-à-elle permet de provoquer l’état hypnotique pour communiquer avec l’inconscient. Ainsi, dans le contexte de l’hypnothérapie, l’hypnothérapeute utilise une stratégie, des techniques et des suggestions pour permettre au client d’atteindre plus rapidement ses objectifs. Il existe 3 types d’hypnose qui peuvent être utilisés dans différents contextes d’accompagnement : l’hypnose classique principalement utilisée en hypnose de spectacle, l’hypnose ericksonienne utilisée dans le domaine du soin thérapeutique mais aussi au bloc opératoire, et l’hypnose conversationnelle utilisée dans la pédagogie, la communication, la thérapie et le management.

Comment choisir un hypnothérapeute ou un sophrologue ?

Tout d’abord, il s’agit que le thérapeute ait bénéficié d’une formation consistante. Cela signifie que les contenus et les durées de la formation lui ont permis de développer les compétences et la posture de l’accompagnant. Avant de choisir un praticien, il est important de savoir la thématique que vous souhaitez traiter. En effet, selon votre demande ou la thématique à travailler, l’hypnose ou la sophrologie pourra être plus adaptée. La sophrologie permet de développer un véritable apaisement en favorisant l’autonomie et la conscience de soi. Ainsi, avec le sophrologue, par le biais d’exercices, le patient apprend à s’apaiser de manière autonome. Grâce à la sophrologie, des symptômes psychosomatiques liés aux stress et à l’anxiété peuvent s’apaiser. L’hypnothérapie est particulièrement adaptée pour gérer des thématiques variées liées à des addictions telles que le tabac ou la sexualité, des troubles du comportements alimentaires (boulimie, compulsions…), gérer les émotions et les angoisses, renforcer la confiance et l’estime de soi, sortir de schémas de dépendance affective, dépasser des croyances limitantes, gérer des douleurs… Les résultats sont souvent assez rapides. Après avoir identifié l’approche la plus adaptée à votre problématique, il s’agit d’identifier son praticien. Quoi qu’il en soit, ces deux approches favoriseront votre bien-être. En tant que patient, cet exercice peut être difficile.

Pour cela, voici quelques points de repères :

– Faire appel au bouche à oreille pour bénéficier d’un recommandation,

– Passer par une école d’hypnose ou de sophrologie reconnue pour bénéficier de contacts de praticiens compétents,

– Se sentir en confiance avec le praticien,

– Questionner le praticien sur sa formation, son expérience et sa supervision,

– Observer des changements au fil des séances,

– Se sentir en confiance pour oser donner du feeback et questionner votre praticien.

Et puis surtout, écoutez votre intuition! Votre inconscient est votre meilleur allié !

L’auto-hypnose, les méditations guidées et les MP3 d’hypnose pour s’habituer au états modifiés de conscience

L’apprentissage de l’auto-hypnose peut vous aider à accélérer votre processus de développement personnel en communiquant avec votre inconscient. A ce titre, durant l’atelier découverte de l’auto-hypnose, vous pourrez apprendre à utiliser l’auto-hypnose en tout sécurité pour travailler sur des thématiques telles que la confiance en soi, le lâcher prise, la gestion de la douleur, l’intuition, la prise de parole en public, l’apprentissage, la gestion du stress et des émotions… Vous pouvez aussi trouver différents livres proposant des méditations guidées. Vous pouvez aussi écoutez nos MP3 d’hypnose pour débuter un travail en développement personnel. Nous avons préparé avec soin plus de 12 heures d’hypnose sont disponibles en accès libre. Bonne écoute !

Une chaîne Youtube pour découvrir l’hypnose

Bien sûr, pour vous familiariser avec l’hypnose et l’auto-hypnose, vous pouvez vous abonner à la chaîne youtube de l’IICH où nous diffusons plusieurs de nos conférences et cabinets publics. Ainsi, vous pourrez bénéficier de clés pratiques pour progresser dans la communication et les relations interpersonnelles. Je me demande si vous allez visionner en premier celle sur l’enfant intérieur animée par Elisa Vernet ou celle sur l’hypnose conversationnelle ou encore le 3 types d’hypnose ? Bonne découverte !

Se former à l’hypnose : Paris, Lyon, Toulouse, Marseille ou Nice ?

À l’école d’hypnose de l’IICH, nous formons aux trois types d’hypnose.

Si vous souhaitez vous former à l’hypnose, nous vous recommandons de participer à nos prochaines soirées portes ouvertes. Nous présenterons les différents cursus de formation et répondons aux questions.

Aller plus loin sur le thème de l'Hypnose & Thérapie