Ce que la série Walking Dead nous apprend sur le fonctionnement du cerveau …

Si vous avez déjà lu notre article précédent sur les biais cognitifs, vous comprenez déjà que notre cerveau nous joue des tours ! Je vous propose aujourd’hui d’aller plus loin en explorant les fonctionnements du cerveau.

De manière très simplifiée, un Homo Sapiens standard possède 3 cerveaux :

    

Vous pouvez aller plus loin en visionnant notre cabinet public sur l’intelligence émotionnelle

Ce qui est assez surprenant, c’est qu’un zombie représente de manière assez proche une partie de notre inconscient. Les images IRM dans la série montrent que seul le tronc cérébral est alimenté. Pas de néocortex : c’en est fini des valeurs et la Conscience 😫 Nous sommes face à un automate régi par des pulsions et des besoins primaires : manger, bouger, réagir aux stimuli… Un bruit, une lumière ou une odeur = Manger = Bouger 😱 Pas de néocortex : Le zombie ne pense pas. Il ne peut pas. Il est donc bloqué par tout obstacle. Il ne peut élaborer de stratégie. Il n’a pas peur car il n’a pas de cerveau limbique. En bref, c’est une machine ! Qu’il est doux d’avoir vécu la plus belle des révolutions : la révolution cognitive 😯

The walking dead

Les besoins de Maslow

Dans cette série apocalyptique, on découvre que tous les besoins de la pyramide de Maslow sont revisités :

Plus simplement, et cela se vérifier toujours en thérapie, la pyramide de Lennon est un bon raccourci : « All we need is Love » ❤️

All you need is love

Les valeurs, la culpabilité et la dissonance cognitive

Walking Dead montre que lorsqu’on agit de manière impulsive sous pression (que l’on fait des choses « pas très jolies » pour survivre), eh bien, plus tard, au calme, quand néocortex reprend le dessus, la culpabilité est souvent insoutenable !🙃 (et on peut faire des bêtises ! 😯)

La dissonance cognitive, découverte par Léon Festinger puis approfondie par Tversky et Kahneman est une contradiction interne entre une idée et un comportement, qui crée un inconfort émotionnel (Merci néocortex 😊)

Alors le sujet a deux options :

   

En thérapie, ces pièges cognitifs peuvent être utilisés habilement pour guérir le patient. La calibration permet au thérapeute d’éviter de tomber dans les pièges posés inconsciemment par le patient.

L’incongruence génère souvent une dissonnance cognitive. Donc, en résumé, “Suivons nos valeurs” 🤩 Si vous ne les connaissez pas encore, passez l’HOVTA. L’indicateur HOVTA permet de détecter vos valeurs et vos talents pour construire une vie riche de sens: Passez l’HOVTA

La preuve sociale

Inconsciemment, Homo Sapiens préfère suivre la masse, la loi du plus grand nombre. Cela demande un effort que de penser pour aller à l’opposition d’un groupe. Les zombies nous rappellent la preuve sociale. Ils se suivent pendant des kilomètres en formant des hordes à la poursuite du stimulus.

la preuve sociale

Doté, nous aussi du cerveau reptilien, nous suivons facilement la preuve sociale : file d’attente, achat facilité d’un « best seller », sondages : 98% ont déjà choisi …

La preuve d’autorité

Inconsciemment, en grande majorité, nous nous soumettons facilement à l’autorité (imaginée) sans rechigner. Ici, dans cette série, le vétérinaire devient capable des plus belles prouesses techniques chirurgicales… (sur des humains). Les experts, les études scientifiques, la loi, l’état… tous ces mots renvoient à l’autorité. Il est plus facile d’accepter une suggestion venant d’un expert.

La preuve d'autorité

Envie d’aller plus loin et découvrir comment identifier les jeux psychologiques pour mieux recruter ?

Alors, découvrez la suite de l’article ! 😊

Nota : toutes les images de cet article sont issus d’images de la série Walking Dead AMC. Les droits vont à leurs auteurs. Elles servent ici à illustrer les propos décris dans cet article technique. Pour visionner la série, cliquez ici

Aller plus loin sur le thème de l'Hypnose & Thérapie

risus. ipsum at commodo elit. Donec ipsum et, Phasellus nec