Le mentoring supervision pour la certification de coaching ICF

Comment savoir si la supervision est adapté à ses besoins ?

Il peut parfois exister des difficultés pour savoir s’il s’agit de s’orienter vers un mentor, un superviseur, un coach ou une formation. Voici 4 quadrants permettant de vous aiguiller vers le format le plus adapté pour vous.

Les cadrans de l’accompagnement

Si vous souhaitez en savoir plus sur le coaching, la thérapie, la formation, et le mentoring et la supervision, alors, nous vous invitons à participer aux soirées portes ouvertes (en ligne) qui ont lieu chaque mois.

La supervision des coachs

La supervision consiste à accompagner un coach dans les difficultés rencontrées dans sa pratique professionnelle. Elle permet de progresser dans le geste professionnel. Par ailleurs, l’espace de confidentialité permet au coach d’explorer ses vulnérabilités en lien avec son métier d’accompagnant.

De manière pratique, la supervision se déroule de la manière suivante :

Lorsque je supervise, j’utilise notamment les 7 modes de supervision pour permettre au coach supervisé de progresser sur différentes perspectives en analysant :

1.La situation du client, 2. Les interventions du coach, 3.La relation de coaching, 4.Le coach, 5.La relation de supervision et les processus parallèles, 6.Le superviseur, 7.Le contexte général.

Les 7 modes de supervision

Avec vous, le superviseur vous propose différents niveaux de lecture de la situation. Progressivement, vous développer différents niveaux de conscience dans votre pratique de coaching.

L’avantage des heures de supervision sont à prise de recul pour progresser rapidement dans un format sur-mesure à partir des conseils expérimentés du superviseur.

Le mentoring en coaching

Le mentoring fait référence au processus de certification de l’ICF.

Dans le cadre d’un processus mentoring de 10 séances, le mentor accompagne le coach supervisé (ou mentee) dans sa maîtrise des 8 compétences du coach ICF.

De manière pratique, le mentoring se décline de la manière suivante :

On parle aussi de supervision didactique.

Le processus de certification ICF et les 10 h de mentoring

Adhérer à une fédération de coaching est le reflet d’un engagement durable dans le métier de coaching. Une fédération de coaching telle que l’International Coaching Federation organise une communauté de pairs spécialisés en coaching. Son avantage est de partager des valeurs communes, un référentiel de compétences communes et un code de déontologie. Ainsi, pour un client, il est plus facile de s’orienter vers le choix d’un professionnel du coaching.

Pour le coach, les avantages de la certification ICF sont multiples :

Le niveau de certification de l’ICF est le gage d’un niveau de compétence. À l’ICF, il existe 3 niveaux de certification : ACC (qui est le premier niveau Accredited Certified Coach avec 100 heures de vol), PCC (Professional Certified Coach avec un minimum de 500 heures de pratique du coaching), et MCC (Master Certified Coach qui est le niveau le plus élevé avec plus de 2500 heures de pratique du coaching). Pour être certifiés, plusieurs critères sont à satisfaire. Ces critères varient selon les niveaux de certification. Plus le niveau de certification est élevé, plus l’exigence est élevée.

Les conditions d’accès à la certification dépendent de 2 critères :

Pour votre certification, vous aurez besoin de recevoir un mimum de 10 heures de mentoring avec un mentor-coach ICF. Voici les critères pour l’accréditation ACC, PCC et MCC : Critères ACC, PCC et MCC.

Aujourd’hui, plus de 35 000 coachs sont certifiés par ICF dans le monde.

En 2021, la répartition des coachs certifiés est la suivante :

Serez-vous le prochain coach certifié de l’ICF ?

Prenons un temps d’échange pour aborder vos besoin de mentoring supervision.

Comment choisir son mentor superviseur ?

Quel que soit le domaine d’accompagnement (thérapie ou coaching), choisir un superviseur n’est pas toujours simple. Aussi, voici quelques repères pour vous aider à trouver le superviseur le plus adapté à vos besoins :

  1. Si vous êtes thérapeute et coach, alors, il est important d’avoir deux espaces séparés pour votre supervision car il s’agit de métiers différents.
  2. Si vous souhaitez aborder les difficultés que vous rencontrez dans votre pratique afin de progresser, alors, il s’agit de rechercher un superviseur. Il peut être de la même fédération que vous ou d’une autre. Ici, il n’y a pas d’enjeu de certification. Votre souhait est de progresser dans votre pratique en bénéficiant d’un espace confidentiel (safe place) où vous pouvez aussi explorer les différentes facettes de votre pratique.
  3. Si vous souhaitez progresser dans votre geste professionnel, de manière didactique, alors, il s’agit de vous engager dans un processus de supervision didactique ou de mentoring. Si votre enjeu est la certification ICF, alors, il faut choisir un mentor coach de niveau plus élevé que le niveau de certification que que vous visez. Ainsi, si vous visez le niveau ACC, il vous faudra trouver un mentor coach de niveau PCC ou MCC. De manière générale, retenez que si vous vous orientez vers un mentor coach de niveau MCC, vous bénéficierez d’un niveau d’expérience beaucoup plus élevé que le niveau PCC. Aussi, il est fort probable que votre mentoring soit plus impactant et plus profond.
  4. Si votre enjeu est à la fois la certification ICF en progressant sur les 8 compétences, mais aussi aborder des difficultés liées à votre pratique, alors, il s’agit de choisir un mentor-coach-superviseur de l’International Coaching Federation pour satisfaire à tous les critères. En allant vers un coach certifié MCC et formé au mentoring-supervision, alors vous pourrez répondre à vos besoins.
  5. La contractualisation peut être réalisée au fil de l’eau. Cela signifie que le coach supervisé (ou mentee) prend rendez-vous avec le superviseur de manière ponctuelle lorsqu’il en ressent la nécessité. Elle peut aussi être réalisée par Pack d’heures. C’est souvent le cas pour le mentoring ICF car dans le processus de certification, on vous demandera un minimum de 10 heures de mentoring. Ainsi, généralement, pour la contractualisation d’un pack, le superviseur pourra vous proposer un tarif préférentiel. Osez lui demander. Généralement, les superviseurs sont souvent très engagés dans le métier et tentent de satisfaire les demandes de supervision qui reflètent l’engagement des coachs dans leur pratique de l’accompagnement. Avant de vous engager, je vous recommande de contractualiser une séance de « chemistry session » ou de séance test afin de valider qu’il/elle est bien le/la superviseur.e adaptée pour vous. Pour les étudiants de l’IICH, nous proposons un tarif préférentiel pour le mentoring et la supervision.
  6. Pour choisir le mentor ou le superviseur, voici quelques questionnements qui peuvent vous aider :

Si vous souhaitez débuter un processus de mentoring ou de supervision, que cela soit en coaching ou en thérapie, contactez-nous pour vous proposer le devis et le format les plus adaptés pour vous.

Aller plus loin sur le thème de Coaching